caramba!


caramba!

⇒CARAMBA! interj.
Juron espagnol mis dans la bouche d'Espagnols ou qui évoque une ambiance hispanique. Crier : Caramba! Quel pays! Quel pays! Caramba!... fit l'artiste espagnole (G. LEROUX, Rouletabille chez le tsar, 1912, p. 98) :
... rude étape pour la matinée, ce qui nous amène à attendre le déjeuner en jouant aux quilles avec des pêcheurs. Cela (...) s'accompagne de ahans terribles et de jurons décoratifs dont je suis heureusement bien fourni. Ils sont bien loin du « Caramba! » cher à Victor Hugo, juron qui, pour le dire en passant, n'est qu'à l'usage des femmes et correspond à notre « Sapristi! », par conséquent fort mal placé dans la bouche d'un militaire vindicatif.
T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1963, p. 329.
Rem. Allusion au célèbre poème Après la bataille de La Légende des siècles, 1859, où V. Hugo met en scène un blessé espagnol à qui le général Hugo fait donner à boire, et qui, au même moment, tire son pistolet ,,en criant : « Caramba! »``, manquant de peu le front du général, qui lui fait donner ,,tout de même à boire``.
P. iron. Le genre « Caramba! ». Le genre héroïque, à la manière du poème de V. Hugo (cf. GIDE, Journal, 1943, p. 211).
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1831 [ds un extrait de chanson esp. citée] (SUE, Atar Gull, p. 2); 1837, (BARBEY D'AUREVILLY, Premier Memorandum, p. 166 [caramba est en it. dans le texte]). Mot esp. caramba, interj. exprimant la surprise, la peur, la colère, etc., attesté dep. 1765 (R. de la Cruz), d'orig. incertaine. V. COR., s.v. carajo; REW3, n° 1672b; S. Denis ds Mél. Martinenche, pp. 391-400. Bbg. DENIS (S.). Caramba. In : [Mél. Martinenche (E.)]. Paris, 1939, pp. 391-400.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.